LIVRAISON GRATUITE CE MOIS !

Tire-bouchon histoire n°22 : Le tire-bouchon L’outil du Suédois

Tire-bouchon

L’outil du Suédois

Tire-bouchon ; New York, New York, 9 mars 1909 – Erik Nylin de Suède vit maintenant à Brooklyn. Erik fait un peu d’entretien autour de sa maison mais se plaint d’être constamment à la recherche du bon outil pour le travail. Pour se simplifier la vie et celle des autres, il a inventé un outil capable d’effectuer tout un tas de tâches. Il a même obtenu un brevet pour cela – le brevet américain n° 914 601 lui a été délivré aujourd’hui.

L’outil d’Erik lui sert de tire-bouchon, d’ouvre-boîte, de clé à pipe, de lève-pointe, de marteau, d’affûteur de ciseaux, d’affûteur de couteau, de coupe-fil, de pince, de casse-noix, de clés à douille, de lime et de tournevis. Maintenant, tout ce dont il a besoin est un étui de ceinture pour le mettre.

Activité de la rue Lionel

Birmingham, Angleterre, 18 mars 1921 – Au 80 Lionel Street, Charles Thomas Willetts bricole des modèles de tire-bouchons. Willetts dit qu’il en a marre d’ouvrir son tiroir pour aller chercher un tire-bouchon et de se faire piquer avec le bout du ver. Il semble que la plupart des conceptions de tire-bouchons pliants aient la pointe du ver exposée. Lorsqu’il est transporté dans une poche, le ver peut également s’emmêler dans les vêtements.

Charles a utilisé une pièce de tôle pour former une poignée en forme de U afin que la pointe du ver soit protégée lorsqu’elle est repliée pour le stockage. Il a également inclus un lève-bouchon couronne sur le manche. La tôle aura amplement d’espace pour la publicité de la bière et d’autres produits. Willetts a obtenu le brevet britannique numéro 177 694 pour son invention.

Catégories :